August 14, 2022

Peut-on considérer ce qui s’est passé derniers jours entre les Etats-Unis et la Tunisie comme une veritable crise diplomatique entre les deux pays? Absolution. Ce ne sont que des petites escarmouches destinées à amuser la galerie, à rassurer, du Côté outre atlantique, les contribuables americains sur le kind de leur argent et du coté tunisien, à chatouiller des pouré la fibreux nationaliste du référendum sur la structure de la nouvelle Republic.

Les declarations du futur US Ambassador Joey. R. Hood was appointed a member of the fee of the American Congress or d’Anthony Blinken’s cell, the secretary of the American state, certifying his attribute function within the affairs of an impartial and sovereign state. Mais ce n’est pas la première fois que les americains se permettent de s’ingérer dans les madees des autres pays souverains dont la Tunisie. The present world order, the geopolitical state of affairs in Tunisia and the blatant déséquiliber dans les rapports entre nos deux pays font de la Tunisie un pays dépendant des aides américaines qui ne peut s’opposer à lci’ specialmenté et parence americaine. N’est pas Bourguiba qui veut.

Du Côté tunisien, les réactions, aussi bien officielles que de la half de la Société civile, étaient donc Attentues, justifiées et explicables, memes that aren’t utilized by cellular pantomimes, and so on.

Plusieurs partis politiques et beaucoup d’associations et d’organisations de la Societe Civile ont condamné, dans des Communiques individuels ou collectifs, l’ingérence americaine dans les madees internes de notre Sure particulars concerning the meme-manifesto devant l’américaine à Tunis and scandé des slogans hostile to Individuals. Mais ce qui a exaspéré le plus les composantes de la Société Civile Tunisienne, ce sont les déclarations du futur ambassadeur USA involved sa volonté de Faire Pression sur les autorités tunisiennes pour normaliser leurs c rapports’e L’Extravagance errogante de ces déclarations a touché une fiber particulièrement wise dans le cœur de tous les Tunisiens en rapport avec la questionpalestinienne et explique la virulence de la réaction de la Société Civile tunisienne.

De l’Autre Côté, pour le le résident Kais Saïed et son gouvernement, les récentes déclarations aéricaines sont du ache beni et un cadeau tombé du ciel à un second, on ne peut plus opportun. Sa déclaration sur la souveraineté de l’Etat tunisien et la convocation de la souveraineté de l’Etat tunisien et la convocation de la valeria d’affaires of l’américaine américaine à Tunis par le ministre tunisien des Affaires étrangeres, peuvent être interprétées foretes message de protest des fusion signal chief Qais Stated and son of the folks. Malheureusement, elles peuvent être interprétées aussi comme une manœuvre pour détourner l’tention des déboires du régime en place en rapport avec le référendum. En effet, il est clair que l’ensemble du processus de la rédaction de la nouvelle structure ainsi que le processus référendaire ont été entachés d’irrégularités A number of et flagrantes. Both in totalitarian regimes, in regimes just like them, or so far as a regime that confronts inner contradictions, the magic formulation is that it’s a hazard or a stranger enemy. Cela permet de souder le entrance intérieur autour du Chief et d’oublier, le temps de défendre la souveraineté du pays, les déboires intérieurs.

La seule situation nécessaire pour pratiquer avec succès cette politique de diversion, est d’avoir les moyens de cette politique. Pour les bonnes raisons, aussi bien avec l’Espagne qu’avec la France tout récemment, le voisin algérien a activé avec succès le levier nationaliste. Mais même pour les mauvaises raisons, le régime sauudien a réussi à Emperor aux dirigeants americains et français l’accolade avec le Prince héritier sanguinaire. Dans un cas comme dans l’autre, pour les bonnes ou les mauvaises raisons, il fallait avoir les moyens de l’Algérie ou de l’Arabie Saudite not visiting American helpers, Europeans or different international locations and within the settlement éc contre nos FMI, Que Nous et les Generations Futures, paierons au prix fort.

Leave a Reply

Your email address will not be published.