August 7, 2022

“The referendum on the brand new structure is an actual masquerade.” C’est le moins que l’on puisse dire après la publications des résultats préliminaires. A l’Exception de la Watania 1, devenue l’outil propagantiste par excellence du régime actuel, l’ensemble des médias tunisiens a critiqué les resultsats et relevé les incoherences criardes. Il y en a trois flagrantes, à savoir la non-conformité Entre les résultats des situations régionales pour les élections (Irie) et ceux de l’occasion Centrale (Isie), le nombre d’lecteurs qui est passé de 2.458.985 à 2.858 .985 094, alors que les Bureaux de voice ont déjà fermé et, enfin, le nombre d’electors qui a dépassé le nombre d’incrits dans la circonscription de Tozeur.

Répondant à la polémique, l’Isie a prétexté une erreur de fichier. Gros mensonge éhonte, l’argument ne tient pas debout. Elle a ensuite limoge Amor Boussetta, Chef of the Cupboard of President Farouk Boisquer. Le stratageme du boucémissaire est éculé et ne trompe plus personne. Enfin, le porte-parole de l’Isie, Mohamed Tlili Mansri, risk of prosecution to all individuals not yielding outcomes. Mais, M. Mansri, toi, patron ton Farouk Bouasker and le patron ton patron s’appelle Kaïs Saïed, moi mon patron s’appelle Tunisie ! Vos chiffres sont fake, vos arguments ne sont pas crédibles et nous n’avons pas à nous taire!

Légallement parlant, les résultats préliminaires doivent être publiés 48 hours after cautious research. L’Isie a publié ces resultats avant de les retire ensuite après les Grossières “erreurs”. Une semaine après, on n’a toujours pas le bon tableau. L’Isie s’est suffi de publier les slides des Irie, sans donner les chiffres globoaux “corrections”. A ce jour, l’Isie n’a toujours pas donné le taux de officiel. Techniquement, l’Isie est dans l’illégalité puisqu’elle n’a toujours pas publié les résultats préliminaires.

Puisque le taux de participation de 30.7% a été déclaré erroné, on se doit donc de nous replier sur le dernier taux de M. Bouasker, c’est-à-dire celui de 27.54% qui représente quelque 2.458 million voters . Il aété donné, à chaud, le 25 juillet à 23 hures, une Heure après la Fermeture des Bureaux. A priori, et je dis bien a priori, c’est ce chiffre qui pose problème pour l’Isie. Il est inférieur au nombre de personnes qui ont élu Kais Saïed en 2019 (2,777,931 voters) and il sonne comme un désaveu pour le résident de la République. C’est par la que tout serait parti. Ils auraient cherche à maquiller les chiffres pour plaire au président. Mais même en matière de maquillage, ils se sont avérés incompétents.

En tout état de case, et quel que soit le chiffre retenu, le taux de participation est très faible, plus de sept hundreds of thousands of Tunisians in deserté les urnes le 25 juillet et cela suffit pour dire que le futré unrende

In return, plusieurs pays to acknowledge considerations about what is going on in Tunisia. Sure details about arrondi les angles, comme l’Union europeenne ou le Canada, d’autres ont mis les pieds dans le plat comme les Etats-Unis.

L’event rêvée pour le résident de la République de crier au Scande, de réaffirmer que la Tunisie est souveraine et dépendante. Son toutou des Affaires étrangères a convoqué, illico presto, la ll’e d’affaires à l’affaires à l’ambassade des États-Unis en Tunisie, Natasha Franceschi, pour Anthony Amaen Amelink, spokesman for protesters in opposition to the press communiqué du Sentati Amelink le Dernier Judges Declaration on the “inadmissibility” of future United States Ambassador to Tunisia Joey R. Hood.

Le régime de Kais Saïed a visé en plein dans le mille. Pendant toute la semaine, et alors qu’on ne parlait que de la supposée fraud électorale et du cirque de l’Isie, plusieurs ont fait bloc derriere le président pour dénoncer l’inservable ingérence americaine. Premier à réagir, Courtesan Batonnier, Brahim Buderbala. L’UGTT, totalement muette ces dernières semaines, publié un communiqué incendiaire.

Pourquoi at-on accepté les réactions européenne et canadienne et non americaine? Sur le Fond, ils disent pourtant, tous, la même chosen. Leurs provides quasi-mental identities on the identical stage as nous memes in Tunisia.

La faute des Américains, et particulièrementcelle de Joey R. Hood, est d’avoir évoqué le sujet de la normalization avec Israel. Par bêtise, par bêtise, par ignorance or the parity of vanity, le futur Ambassador a touché un des sujets les plus sensibles. Je rappelle, au go, que la déclaration n’est pas destinée au grand public, ce sont des propos internes prononces devant la Fee des Affaires étrangères du Sénat americain.

C’était l’event rêvée pour le président de rebondir sur la déclaration en jouant sur la fiber nationaliste. Cette tactique Marche à tous les coups. Donald Trump, Marine Le Pen, Viktor Orban or Vladimir Putin know who his father is and who loves him.

Du coup, tout le monde a oublié la polémique de l’Isie. Le débat n’est plus orienté vers ses hypothétiques fraud, on ne parle désormais que de l’ingérence et de l’imperialisme americain!

Le discours nationaliste est recevable, aussi populiste et irrealiste soit-il. Pourquoi pas, après tout! Laissons is the tomb of Western democracy and the research of the distinctive perfection of the mannequin. Et puisque le président aux pouvoirs démesurés veut du nationalisme, and many others. refuse l’ingérence, allons dans son sens. ” Non à l’imperialisme, non ausionisme, non à la normalization, à bas les vendus, toz fi America, viva la Revolution “.

Maintenant Que cela est dit, invitons l’hyperprésident à être cohérent dans sa politique et, surtout, à avoir les moyens de cette politique.

Qu’il fasse comme Poutine et ferme les Associations et les médias financés par les Americains. Qu’il invitations the governor’s son to behave as arbitrator, toutes madees cessantes, de négocier avec le FMI. Qu’il requiree à l’armée et aux Forces de l’ordre d’arrêter les Packages de Formation et de Mise à niveau dispensés par l’armée americaine et de de refusing son of economic help. Qu’il leur requirede de cesser toute manœuvre militaire avec les Américains. Qu’il ne coopere plus with the CIA, FBI and NSA to battle terrorism. Qu’il leur introduces visa. Surtout, au nom de la souveraineté nationale, qu’il refuses the nomination in Tunisia by Joey R. Hood.

La vérite est que la Tunisie n’est pas indépendante et ne l’a jamais été. Sa souveraineté et son of independence theories. Dans les faits, elle ne l’est pas. Même les États européens ne sot pas indépendants. Ils sont dans l’obligation de suivre à la lettre les diktats de Bruxelles. Idem pour les États-Unis qui sont à la merci des vestibules and dus of the nice capital.

La notion de souveraineté et d’indépendance est un joli qu’on sert aux peuples crédules. Les peuples adorent qu’on leur caresses this nationalist thread.

L’ingérence étrangere est is insufferable, so. Mais la Tunisie est tellement dépendante de ses partenaires étrangers, à leur tête l’Union et les Etats-Unis, qu’elle ne peut pas transformer son of joly slogan en fait réel.

Les cris d’Orfraie de Kaïs Saïed ne se transformont pas en actes concrets. Il ne fera rien contre les États-Unis ou l’Union europeenne, automotive la Tunisie en est trop dépendante.

Les cris d’Orfraie de Kais Saîed n’avaient qu’un seul, however, ignoring the masquerade referrer et al., caresses the nationalist fiber du peuple dans l’espoir de gagner en Popularité. En cela, son of populism and no less than objectively.

how to get free
how to get free robux
how to get free covid test kits
how to get free money on cash app
how to get free money
how to get free v bucks
how to get free food
how to get free covid test
how to get free doordash
how to get free robux 2022

Leave a Reply

Your email address will not be published.