August 7, 2022

Bochra Belhai Khmida: April 25, c’est l’opinion publique qui rprime les liberts

I voted for Qais Mentioned. Et je fais partie des gens qui le soutiennent. Ceci étant dit, il doit maintenant bien s’entourer, il a besoin de compétences et de gens honnêtes » mercredi announcement August 3, 2022, lawyer and human rights militant Bokra Belhai Khmida, lors specific specific, on Categorical FM.

Sur la query du retour d’un Etat policier en Tunisie, l’avocate a repondu comme swimsuit: “ Pour être claire, après la révolution, les Tunisiens n’ont jamais vécu et apprécié pleinement leurs libertés individuelles et générales. Mais ce qui s’est passé après le 25 juillet, c’est qu’on a creé une publique qui réprime les libertes. Public opinion in regards to the risk to the integrity of the bodily situation of opponents. Ce sont les discours du président de la République et la diabolisation de l’opposition qui façonnent cette partie de l’opinion. Il ne s’agit pas pour moi d’un probleme d’Etat policier “.

Pour Boshra Belhaj Hmida le président représente tous les Tunisiens qu’il le veuille ou pas. Il doit donc unir dans ses propos et non creer des rigidity. ” Aujourd’hui je remarque qu’il devient perilleux de s’opposer à lui. Nous avons vécu ça au début de la révolution with the “takfirists”. Il ya la même ambiance aujourd’hui. Ile ya de la violence » E-el I guarantee you.

Dans son disours, l’avocate aussi souligné le manque d’data dont dispose le chef de l’Etat sur Certains sujets. ” Je vois des juges corrompus aller et venir librement sans être inquiétés, alors que d’autres connus pour leur honnêteté ont récemment été écartés. S’il ya eu erreur, il faut revenir en arriere. Il n’y a pas de mal à reconnaitre une erreur! I demand de la vigilance from the president and somebody who’s a worthy and competent individual “.

La query du caractère civil de l’Etat aussi été soulevée durant l’émission. ” Dans la structure de 2014 on the parle d’un Etat Tourné vers un islam ouvert et vers les principes des droits de l’Homme. Et dans ce cas je suis is calm. Dans la nouvelle structure, on évoque la Oumma et seulement l’islam comme supply. On est loin de parler d’une Tunisie où les droits de l’homme sont pleinement respectés » expliqué la militante des droits de l’Homme.

Sur ce level, elle dit être contre au cheminement du chef de l’Etat ” automobile ils nous a exclu du membership des pays connus pour les droits individuels. Nous allons vivre en autarcie et isoles. Et sur ce level je ne suis pas calm » at-elle declaré avant de conclure : « Cependant je lui souhaite de reussir, pour une Démocratique Tunisie “.

South Africa

Leave a Reply

Your email address will not be published.